"Nouveau millénaire, Défis libertaires"
Licence
"GNU / FDL"
attribution
pas de modification
pas d'usage commercial
Copyleft 2001 /2014

Moteur de recherche
interne avec Google
Quand l'Afrique viendra nous civiliser
entretien avec Serge latouche

Origine : http://www.lalignedhorizon.org/html/textes/sl/entretiencharliehebdo2000.htm

Paru dans Charlie hebdo-mercredi 21 juin 2000

"L'économie africaine n'est pas fondée sur une logique marchande mais sur le lien social"

Serge Latouche est professeur d'économie. Spécialiste de l'Afrique, il tente de comprendre comment un continent qui aurait dû être détruit par la guerre économique mondiale parvient malgré tout à s'en sortir. Dans son dernier livre1, il raconte une Afrique sans coups d'état, sans guerre civile, où les gens réinventent en permanence l'économie sociale. Une Afrique qui pourrait nous apprendre à nous en sortir, nous aussi, quand le marché nous aura explosé au nez.

Charlie Hebdo: Les Africains seraient-ils plus heureux qu'on ne le croit?

Serge Latouche: Si l'on se fie aux rapports de la Banque mondiale, c'est fluctuant : une année l'Afrique est au fond de la misère, l'année suivante ça décolle, après ça retombe dans la misère... C'est normal, la Banque mondiale essaye d'avoir une vision vaguement optimiste, ne serait-ce que pour montrer que ses plans d'ajustement structurels donnent des résultats. Mais, de temps en temps, il lui faut quand même se réajuster sur la réalité. Et la réalité est catastrophique, puisque les indices économiques de l'Afrique sont dérisoires. Aujourd'hui, elle représente un peu plus de 1% du PNB mondial, Afrique du Sud comprise. Autrement dit, rien. Alors, comment peut-on vivre avec rien ? C'est un paradoxe, pour un économiste.

Donc, il y a un truc ?

Oui. l'Afrique vit hors économie, essentiellement par la débrouille. Et cette débrouille fonctionne en grande partie sur une logique non marchande, du don, de la réciprocité. J'ai tenté, sur une banlieue de Dakar, de mesurer les résultats de ce système en faisant une évaluation économique « à l'occidentale » : ça multiplie le niveau de vie de trois à cinq fois. Comme on part de très bas, ce n'est pas la prospérité, mais ça explique pourquoi on voit des gens qui font la fête, des enfants souriants. Et qui ne sont pas tous faméliques...

Mais les famines, les guerres civiles, c'est une réalité.

C'est vrai, mais l'Afrique n'en a pas le monopole. Si l'on veut faire des statistiques macabres, compte tenu de la taille du continent, le nombre de massacres n'y est pas tellement supérieur à la moyenne mondiale. Ce qui est supérieur à la moyenne mondiale, c'est l'image qui est donnée de l'Afrique. Elle n'est vue que comme le lieu de la corruption, des guerres civiles, des génocides, des coups d'État militaires. Les rapports de la Banque mondiale épinglent toujours la corruption des chefs d'État africains. Mais la corruption, c'est la chose au monde la mieux partagée. On voit l'Afrique à travers une grille de lecture fortement ethnocentrique. D'ailleurs, si, au lieu de lire les économistes, on lit les anthropologues, on a une vision totalement différente.

« La famille,c'est en moyenne trois cent personnes »

Existe-t-il un " système économique " africain ?

Il y a une société africaine, dans laquelle il y a ce que nous, nous considérons comme de l'économie. Et, bien évidemment, elle est atypique, puisque la production de biens et de services est totalement insérée dans la vie sociale. Les gens ne font pas la séparation entre ce qui serait social et ce qui serait économique. Dans les banlieues africaines, où les activités salariées sont quasiment inexistantes, les gens se livrent à toutes sortes de trafics, d'échanges, de cadeaux, de contre-dons. On trouve des individus qui ont une façade officielle, qui s'intitulent par exemple menuisier-parce qu'ils ont eu une formation plus ou moins professionnelle en la matière mais qui feront tout autre chose que de la menuiserie. D'où certains malentendus lorsque des experts bien intentionnés viennent leur dire que, pour développer leur production, améliorer leur chiffre d'affaires, ils doivent rationaliser leur activité... Évidemment, ça ne marche pas, puisqu'en fait ces menuisiers n'en sont pas vraiment. Et c'est un peu la même chose pour tout.

Notre logique économique est donc à côté de la plaque?

Complètement. On a implanté en Afrique des entreprises modernes : la plupart ont fait faillite, faute de clients. Comme Bata, à Dakar, par exemple. Ça ne veut pas dire que les Sénégalais ne portent pas de chaussures, mais il y a des centaines de petits artisans qui, avec des pneus de récupération, font des chaussures faut à fait fonctionnelles à des prix défiant toute concurrence. De la même façon, les transports publics, quand ils fonctionnaient, fonctionnaient à perte. Alors, bien évidemment, la Banque mondiale a dit : "ce n'est pas rentable, il faut les privatiser". Et comme ça n'intéresse personne d'acheter une ligne de bus, il n'y a plus de transports publics. Mais il y a des camions bringuebalants, peinturlurés, dans lesquels, pour quelques centimes, on peut faire 10 ou 15 km. La logique économique occidentale a échoué, mais les besoins fondamentaux de la population sont assurés par l'économie de la débrouille. Et cette économie peut fonctionner là où la nôtre ne fonctionne pas, précisément parce qu'elle repose sur des réseaux sociaux Ça se passe en quelque sorte en famille, dans une société où la famille, c'est en moyenne trois cents personnes.

Mais les Africains n'ont-ils pas envie d'avoir des grosses bagnoles, des magnétoscopes, des portables ?

Bien sûr que si, ils en ont envie. On est malgré tout dans le village mondial, avec des images qui circulent, la publicité, et les désirs qui vont avec. Et même si l'Afrique ne peut plus matériellement représenter un marché important pour le reste du monde, il n'empêche que les multinationales ne dédaignent pas ce marché, si minime soit-il. C'est ainsi que depuis quelques années, alors qu'on a pris des mesures draconiennes, en particulier aux États-Unis, contre les trusts de fabricants de cigarettes, ces mêmes trusts ont multilié par 10 leurs ventes en Afrique . Et évidemment, aucune loi pour défendre le consommateur. Les sollicitations pour les produits pour lesquels on peut encore trouver un marché - cigarettes, alcool et, pour une petite clientèle, les voitures, les télés - sont énormes. Mais les gens qui n'en ont pas n'en souffrent pas. En tout cas, ils en souffrent beaucoup moins, me semble-t-il, que dans d'autres régions du monde.

" L'homme n'est pas un individu isolé face à l'avarice de la nature"

Dans nos banlieues, par exemple ?

Oui. Ou dans les banlieues des villes latino-américaines, où la solitude est beaucoup plus forte, où la perte du sens de la collectivité est plus grande et où, par conséquent, la nécessité de produits de consommation se fait bien plus sentir. En Afrique, on n'est jamais seul. Chaque fois que je vais dans une maison africaine, je vois toujours vingt ou trente personnes agglutinées devant un poste de télé. Et même si chaque Africain avait son téléviseur, ce qui est peu pensable, ils continueraient à se mettre à vingt ou trente autour. Parce que, regarder la télé, ce n'est pas le rapport d'un individu face à une image, c'est un cérémonial collectif. De la même façon, si chaque Africain avait son automobile, on s'entasserait quand même à sept ou huit dedans.

Est-ce qu'on peut dire quand même que l'Afrique est occidentalisée ?

Oui, largement, tout en restant très africaine. Aujourd'hui, l'occidentalisation s'appelle mondialisation. Au siècle dernier, on ouvrait le marché avec des canonnières, aujourd'hui, plus besoin de canons, le Fonds monétaire international et la Banque mondiale se chargent d'ouvrir au forceps les économies réticentes. En fait, l'occidentalisation de l'Afrique, ça veut dire d'abord la plonger dans la guerre économique mondiale. Et elle n'est pas armée pour se défendre. Une des récentes décisions de l'Union européenne, comme vous le savez, a été de décréter que le chocolat est un produit dans lequel il n'y a pas de graisse de cacao. Ce qui a pour effet de plonger l'économie de la Côte d'Ivoire, ou du Ghana, dans une situation encore plus dramatique. La conséquence, c'est que certains planteurs ont décidé d'arracher leur cacao et de planter du haschich. Il y a un bel avenir pour l'Afrique dans l'économie mondiale, mais dans l'économie occulte et criminelle. D'ailleurs, certains pays, comme la Somalie, se sont déjà lancés dans cette voie, avec l'industrie de l'enlèvement, la réception de produits à haute toxicité, la drogue, etc.

Imaginons que notre système économique s'effondre. Le " modèle " africain peut-il apporter une solution ?

Oui. D'abord aux Africains, puisqu'il a fait ses preuves sur place. Il a démontré que l'Afrique était capable de survivre, même en étant économiquement détruite et inexistante. Cette expérience peut servir à d'autres sociétés qui seraient dans une situation dramatique comparable. Les sociétés africaines, malgré toutes les destructions qu'elles subissent, ont toujours tendance à se reconstituer sur le primat du social, en partant du principe quel'homme n'est pas un individu isolé face à l'avarice de la nature, à laquelle il doit arracher ses marchandises, mais que la production de nourriture, de biens, est d'abord un problème collectif. Et non le problème d'un Robinson Crusoé abandonné tout seul sur une île,comme le prêche le capitalisme. Ça ne veut pas dire que si, demain, notre système s'effondre, nous soyons capables d'appliquer la solution africaine. Car, pour le coup c'est nous qui sommes beaucoup moins armés: il nous faudrait réinventer, retrouver le lien social et, au sein de ce lien social, produire les biens et les services dont nous aurions besoin. Peut-être serions-nous obligés de faire appel à des experts africains. Ça changerait...

"Il y a une leçon à tirer de l'Afrique"

En gros, c'est : le jour où les Africains viendront nous civiliser...

En quelque sorte. J'imagine tout à fait des éleveurs massaï venant nous expliquer que la beauté des bêtes, c'est beaucoup plus important que d'en faire des usines à lait. L'Afrique, dans la logique de la globalisation, aurait dû être rayée de la carte. Malgré tout, elle survit. A partir de là, il y a une leçon à tirer. Cela ne veut pas dire que c'est un modèle de vie ou de société, il n'y a pas que des choses formidables dans la culture africaine, et la soif de pouvoir existe chez tous les humains. Simplement, dans une situation de crise, il y a peut-être, de la part de ceux que nous avons situés au plus bas dans l'échelle du mépris, quelque chose à entendre.

Propos recueillis par Gérard Biard


1- L'Autre Afrique, entre don et marché (Albin Michel).


DC Shoes Men's Court Graffic Se Low Top Shoes White/Black 105 5RbGzCK

SKU-29255-ams94261
DC Shoes Men's Court Graffic Se Low Top Shoes White/Black 10.5 5RbGzCK
DC Shoes Men's Court Graffic Se Low Top Shoes White/Black 10.5
Sylvestre Leblond Associés est une firme d'évaluateurs agréés ayant des bureaux à Saint-Hyacinthe et Granby. Nous réalisons depuis plus de 30 ans des mandats d'évaluation immobilière pour fins de financement hypothécaire, d'expropriation, de fiscalité, de partage de patrimoine, de transfert, d'assurances, d'achat et de vente de biens immobiliers.

NAVIGATION

NOS SERVICES

NOS BUREAUX

Saint-Hyacinthe 888, rue Bourdages Nord Saint-Hyacinthe, QC, J2S 5N9 450 773-5897 Granby 50 rue du Centre Granby, QC, J2G 5B3 450 777-3478

© Sylvestre Leblond Associés , le top 10 cm de haut talons en cuir42 grey xJBW0h7cH
- Tous droits réservés | adidas Stan Winter chaussures 50 black/black/white cRuibH
| Conception Web : Chaussures à lacets Ecco noires Business homme 76bmUw

DC Shoes Men's Court Graffic Se Low Top Shoes White/Black 105 5RbGzCK

SKU-29255-ams94261
DC Shoes Men's Court Graffic Se Low Top Shoes White/Black 10.5 5RbGzCK
DC Shoes Men's Court Graffic Se Low Top Shoes White/Black 10.5
Comité international de la Croix-Rouge
Accès rapide New Balance 996 V2 Lightweight Sneakers amp; Tennis Basses Homme IbA6p8Hll
Ressources
FR
·

Énorme pensée à notre chère Présidente et sa famille mais surtout à son Ptit courageux qui fait preuve de plein plein de courage aujourd’hui ! On vous aime, vous êtes des winners Bises 😘

· BBSLT Summer Pointues Épaisses Boucles Seul Talon Sandales Des Chaussures Des Chaussures Des Blagues 7 Cm De Talons Hauts TrenteSept Abricot Couleur 8c2pnQ

CARTES D’URGENCE Message important

La Filière TETECOU et ses Centres de Référence ont élaboré des cartes d’urgences. Ces documents, agréés par le Ministère de la Santé, vous permettront de communiquer aux services d’urgence les gestes à faire ou ne pas faire dans le cadre de votre maladie rare, et ce dans toute situation d’urgence (liée ou non à votre pathologie : accident de la route, etc). ... Elles comportent également des informations : - spécifiques au patient porteur de la carte, - sur la pathologie ou la technique, - sur les personnes à contacter si besoin (famille, médecins référents).

Les cartes d’urgence élaborées par la Filière concernent : - le patient trachéotomisé - la séquence de Pierre Robin - la papillomatose respiratoire récurrente - les malformations de la tête et du cou avec risque d’intubation difficile - toute autre situation (modèle vierge).

Ces cartes, au format carte de crédit, vont être adressées aux médecins des Centres de Référence et de Compétences de la Filière au cours des prochaines semaines. Elles pourront être complétées et vous être remises par votre médecin de votre CRMR ou CCMR si vous êtes dans une situation nécessitant une attention particulière en cas d’urgence. Ces cartes seront prochainement traduites en anglais afin de vous permettre de voyager à l’étranger plus sereinement.

Une communication auprès des services d’urgence et urgentistes va être réalisée afin qu’ils aient connaissance de l’existence de ces cartes. Un stand d’information inter-filières et une présentation orale auront notamment lieu au Congrès des Urgences qui se tiendra les 3 prochains jours.

Nous vous invitons à communiquer cette information aux membres de votre association.

N’hésitez pas à revenir vers nous pour toute question,

Amicalement,

Myriam de Chalendar, PhD

Voir tout
Publications
·

Nous vous en souhaitons une très bonne lecture

Compte rendu de l'Assemblée Générale des P'tits courageux
18 photos
·

Vidéo de la surprise d’anniversaire de Tom avec Nathanael Berthon : une rencontre magique avec un pilote au grand cœur . Mille merci de la part de tous les ptits courageux pour les mots touchants pour notre petite association ....

Vous semblez rencontrer des problèmes pour lire cette vidéo. Si c’est le cas, essayez de redémarrer votre navigateur
Fermer
Vlog#8 RoadToLeMans by Michelin - Drift en Ferrari 458 pour aider nos ptits courageux !🙏
Publié par Nathanael Berthon
13674 vues
13674 vues

Vlog#8 RoadToLeMans by Michelin - Drift en Ferrari 458 pour aider nos ptits courageux ! 🙏 Beaucoup de likes et de partages pour Tom ! 🙏 😇 🙏 Regardez-nous en Drift a ... vec une Ferrari 458 !!! EPIC 💥 💥 ➡️ ➡️ ➡️ Escarpins Clarks Chryssa Jana pour Femme IUx0d32P
A lot of likes and shares for Tom ! 🙏 😇 🙏 Watch us drifting with a Ferrari 458 !!! EPIC 💥 💥 Abonnez vous à ma chaîne Youtube : 🙏 ➡️ http://www.youtube.com/user/PresseBerthon

Certaines cultures attendent aussi des adolescents la participation aux responsabilités financières. Selon des spécialistes de l'économie familiale et de l'éducation financière, les adolescents développent de bonnes habiletés à gérer leurs argent par la pratique de l'épargne de la dépense et par la planification de futurs objectifs économiques [ 55 ] . Les différences entre les familles dans la répartition des responsabilités financières ou de l'octroi d' argent de poche peut être le reflet de différences dans les conditions sociales, les processus intrafamiliaux, qui eux-mêmes sont influencés par les normes et les valeurs culturelles, ainsi que par le secteur commercial et l'économie de marché d'une société donnée [ 56 ] . Par exemple, dans de nombreux pays en développement, il est commun, pour des raisons économiques, que l'adolescent doive quitter l'école et commencer à travailler [ 57 ] .

L'adolescence marque le début de l'entrée dans la vie active pour de nombreux jeunes; toutefois, le nombre d'adolescents dans la population active baisse avec l'augmentation de l'accessibilité et de la perception de l'importance de l'enseignement supérieur. Par exemple, en Chine, 50% des jeunes de 16 ans étaient employés en 1980, mais cette proportion a baissé pour atteindre 25% en 1990 [ 58 ] .

La quantité de temps que les adolescents passent sur le travail et les activités de loisirs varie grandement d'une culture à une autre en fonction des normes et attentes culturelles, ainsi que de divers facteurs socio-économiques. Les adolescents américains passent moins de temps à l'école ou au travail et plus de temps dans des activités de loisirs (sports, rencontres, prendre soin de leur apparence, etc.) que ne le font les adolescents dans de nombreux autres pays [ 59 ] .

Sur les questions juridiques, un statut adapté à l'adolescence, peu débattu en France mais existant dans de nombreux pays, est la Xing Lin Sandales Pour Hommes Sandales Hommes Chaussures De Plage En Plein Air De Loisirs DÉté De Neuf Hommes À Semelle Épaisse Des Couples Antidérapants Chaussons 43 Cool Brown kpIsexHl
.

Adolescents, smombies (zombies du téléphone) ou phubbers (snobs par téléphone)?

En raison de nouvelles technologies apparues au cours des années 2000 et 2010, les adolescents ont accès à des médias de plus en plus nombreux lors de l'utilisation des ordinateurs, des téléphones portables, des jeux vidéo, en plus de médias nés au XX e siècle ( baladeur , télévision). Il s'agit de médias basés sur écran et certains auteurs parlent de «culture de l'écran» Grinders Percival Derby Homme Rouge Burgundy 42 EU 3v1jAXXpn
, [ 61 ] .

adidas Energy Volley Boost 20 Indoor Chaussure AW1548 YFsLOAhhF
Chaussures à bout ouvert Fashion femme fD4Wnf0RGu

En poursuivant votre navigation sur ce site, sans modifier le paramétrage de vos cookies, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de réaliser des statistiques de visite. En savoir plus

Merrell Sandales Terran Lattice II fFcAu6eeg2

Thèmes

Internet des objets
Orange et myfood : la serre connectée pour mieux cultiver
Intelligence Artificielle
Dossier : l’Intelligence Artificielle, entre espoirs et dangers pour l’Homme
Réseaux
A Bercenay, le téléport d’Orange fête ses 40 ans
Internet des objets
Objets connectés d’hier… et de demain
Innovation
Les vertus du cloud : rencontre avec la start-up Vizua
Réseaux
Les réseaux du futur seront avant tout moins énergivores
Innovation
L’intelligence de l’émotion: rencontre avec la start-up Empath
Internet des objets
LTE-M, une nouvelle impulsion pour l’Internet des objets
Réseaux
Big Data : quand la donnée améliore l’efficacité énergétique des réseaux
Internet des objets
Avec la plateforme Thing’ in , construisons ensemble le web des objets
5G
Network slicing : « Une connectivité 5G innovante pour les véhicules connectés »
Innovation
A VivaTech, l’innovation se montre et démontre sa valeur
Augmented planet

La convergence "Home To Car" promet une continuité d'expérience et d'usage entre deux environnements où nous passons une grande partie de notre temps.

Smart Cities

La voiture autonome, un concentré d’intelligence

Femme Plus Bottines PQ0408 Bottes et bottines Femme Brown Femme Plus soldes kjj2qw9WN
Smart Cities

En route pour la voiture autonome

27.03.18

Maison et voiture connectées, les deux technologies se développent à vive allure et entament aujourd’hui un rapprochement pour le meilleur, où ceux qui le souhaitent pourront vivre leur expérience numérique en toute continuité et cohérence entre leur maison et leur voiture.

Vous rentrez du travail en voiture, pour regagner votre maison, dont le système de chauffage s’est mis en route quelques minutes plus tôt, sur la température de votre choix… La scène n’est pas si difficile à imaginer – et à réaliser –: un simple programmateur suffit. Mais il y a une subtilité: c’est votre voiture qui, à l’approche de votre domicile, a «ordonné» à celui-ci de s’allumer. Quand maison et automobile se connectent ensemble, bienvenue dans le futur de la convergence.

Sylvestre Leblond Associés est une firme d'évaluateurs agréés ayant des bureaux à Saint-Hyacinthe et Granby. Nous réalisons depuis plus de 30 ans des mandats d'évaluation immobilière pour fins de financement hypothécaire, d'expropriation, de fiscalité, de partage de patrimoine, de transfert, d'assurances, d'achat et de vente de biens immobiliers.

NAVIGATION

NOS SERVICES

NOS BUREAUX

Saint-Hyacinthe 888, rue Bourdages Nord Saint-Hyacinthe, QC, J2S 5N9 450 773-5897 Granby 50 rue du Centre Granby, QC, J2G 5B3 450 777-3478

© Sylvestre Leblond Associés , Évaluateurs agréés - Tous droits réservés | Conditions d'utilisation | Conception Web : SQU4D